© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Etats de surface (Bibliothèque)











Etat de surface

Un IconeEtatSurf.png état de surface décrivent les propriétés radiatives de la surface d'une paroi. Il s'agit de propriétés importantes du point de vue thermique (l'absorption du rayonnement solaire et l'émission de chaleur par rayonnement infrarouge depuis la surface) ou Icone STD.png du point de vue optique (réflexion lumineuse etc.). Ces propriétés varient en fonction des traitements de surface (type de matériau, couleur, etc.).

Etatsdesurface - etatsurface010.png

Par défaut, les états de surface sont rangés dans les dossiers suivants, correspondant à de grandes catégories de matériaux :

  • Pierres et bétons
  • Peintures
  • Métaux
  • Autres

1 Propriétés thermiques

Les propriétés radiatives d'un état de surface sont :

  • l’émissivité infrarouge (grandes longueurs d'ondes). Elle est utilisée notamment en STD pour le calcul de la température opérative des zones.
  • l'absorptivité solaire (courtes longueurs d'ondes). Ce paramètre est pris en compte en STD pour calcul la part du rayonnement absorbé sur les parois externes et pour répartir les apports solaires sur les parois intérieures. En calcul réglementaire, il est utilisé pour le calcul automatique des facteurs solaires des parois opaques selon les règles Th-S.

Ces deux valeurs sont définies entre 0 (émissivité / absorptivité nulle) et 1 (émissivité / absorptivité totale).

2 Couleur de rendu dans le Modeleur

Il est possible de choisir la couleur à attribuer à cet état de surface qui sera alors affiché dans l'affichage 3D du Modeleur.

Ces couleurs n'ont qu'une vocation esthétique et n'ont aucun impact sur les calculs qui peuvent être effectués.


3 Propriétés optiques (rayonnement lumineux) Icone STD.png

Les caractéristiques de réflexion et la rugosité sont définies sur le domaine du rayonnement visible. Il s'agit des caractéristiques transmises au moteur Radiance dans le cadre de la simulation d'éclairement naturel.

3.1 La réflexion

Le coefficient de réflexion (ρ) est la part du rayonnement incident qui est réfléchie (c'est-à-dire ni transmise ni absorbée par la surface de la paroi).

3.2 L'effet miroir

Le coefficient de réflexion spéculaire, qui caractérise l'effet miroir, vaut 1 lorsque un rayon lumineux incident est réfléchi dans une seule direction, symétrique de la direction incidente (pas de diffusion dans toutes les directions). A l'inverse, si la spécularité est nulle, la réflexion est complètement diffuse (pas de direction privilégiée). Ainsi le coefficient de réflexion spéculaire représente la part du rayonnement réfléchi qui se retrouve dans la direction que lui donnerait un miroir.

Etatsdesurface - etatsurface02.pngEtatsdesurface - etatsurface03.png

Spécularité comprise entre 0 (diffusion sans spécularité) et 1 (miroir idéal).


3.3 La rugosité

Lorsque la surface est lisse, la rugosité à saisir est de 0. Lorsque la surface n'est pas lisse, la rugosité à saisir est de 1. Si la surface n'est pas lisse, il n'y a pas de spécularité.

Ce paramètre a très peu d'incidence sur les résultats.


4 ACV

La définition des données pour l'ACV s'effectue sur le même principe que pour les Matériaux.