© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Organisation générale de la RT2012












Organisation générale de la RT2012

1 Pleiades Modeleur et Pleiades Editeur

Il est possible de définir le zonage réglementaire dans le modeleur ou dans l’éditeur. Si le calcul est effectué à partir du modeleur, il est toutefois important de vérifier la saisie dans l'interface Éditeur. En effet, un certain nombre de calculs (SRT, Httf, calcul des U équivalent de planchers bas, etc...) est automatisé depuis la procédure d'export de Pleiades Modeleur. Ces calculs peuvent être repris dans Pleiades Editeur, mais sont plus lourds à mettre en œuvre.

2 Description

Cet onglet décrit l'ensemble des données d'entrée du moteur de calcul réglementaire.

Rtprojet - Rtprojet1.png

3 Structuration du projet

Le projet Rtprojetbis - rtprojetbis1.png : Il peut comporter plusieurs bâtiments. C'est au niveau de chaque bâtiment que la réglementation s'applique.

Contrairement au calcul par simulation dynamique qui ne dispose que d'un seul niveau de zonage, le calcul réglementaire dispose de 3 niveaux d'arborescence pour son zonage. (Règles Th-BCE §1.2)

  • Le bâtiment Alcyonezonebatrt - zonert1.png: C'est le niveau où s'expriment les exigences réglementaires en matière de coefficient Bbio et Cep. Les éléments communs à plusieurs bâtiments (la situation géographique et l’altitude) sont définis dans l'onglet Météo.
  • La zone Rtzone - zonert2.png: Ce niveau correspond à un regroupement des parties de bâtiment pour lesquelles les scénarios d'utilisation sont identiques. A titre d'illustration, les scénarios des locaux de la zone nuit d'un hôtel, ou l'ensemble des logements d'un immeuble collectif auront les mêmes scénarios d'occupation. Conventionnellement, tous les locaux d'une zone sont considérés comme étant en connexion aéraulique. L'impact des défauts d'étanchéité est donc calculé à la frontière d'une zone. C'est donc également à ce niveau que sont définies les possibilités de ventilation traversante, ou entre niveaux, relativement à l'impact des défauts d'étanchéité.
  • Le groupe Alcyonezonert - zonert3.png: Ce niveau regroupe la quasi-totalité des informations requises. C'est en particulier à ce niveau que s'effectue le calcul des températures intérieures (et donc la vérification de la troisième exigence réglementaire, le Tic) ainsi que des besoins de chauffage, de refroidissement et d'éclairage.

La fiche d'application "Comment identifier l'usage d'un bâtiment et l’exigence associée ?" précise qu'il faut :

  1. Identifier les bâtiments en considérant les bâtiments accolés comme bâtiment unique ( deux bâtiments sont dits accolés s’ils sont juxtaposés et liés par des parois mitoyennes, dont la surface de contact est d’au moins 15m² pour les maisons et 50m²pour les autres bâtiments).
    REMARQUE : En complément, il existe également la fiche d'application "Maison individuelle ou bâtiment collectif ? " qui donne également la définition des Parois mitoyennes : "On considère que des parois sont mitoyennes entre deux bâtiments si leurs deux faces sont en contact avec des locaux chauffés. Ces parois peuvent être aussi bien verticales qu’horizontales. Les surfaces sont calculées selon le fascicule 1 des règles Th-U au chapitre 1.5.3. En présence d’un joint de dilatation permettant une circulation d'air traversante entre les deux bâtiments, ceux-ci ne peuvent pas être considérés comme mitoyens. Dans le cas où il n'y a pas de circulation d'air entre les deux bâtiments, cas du joint de dilatation complètement fermé de l'extérieur, on considère les bâtiments mitoyens."
Dans le cas de maisons accolés, il est possible (§ 1.2.3 de la méthode THBCE) de considérer les maisons accolés dans des groupes distincts ou dans le même groupe (confirmé par RT bâtiment).


  1. Identifier les bâtiments ou parties de bâtiment exclus de la RT2012 (Facultatif):
    • les « constructions provisoires prévues pour une durée d’utilisation de moins de deux ans » ;
    • les « bâtiments et parties de bâtiment dont la température normale d’utilisation est inférieure ou égale à 12°C » ;
    • les « bâtiments ou parties de bâtiment destinés à rester ouverts sur l’extérieur en fonctionnement habituel » ;
    • les « bâtiments ou parties de bâtiment qui, en raison de contraintes spécifiques liées à leur usage, doivent garantir des conditions particulières de température, d’hygrométrie ou de qualité de l’air, et nécessitant de ce fait des règles particulières » ;
    • les « bâtiments ou parties de bâtiment chauffés ou refroidis pour un usage dédié à un procédé industriel ».
    • les bâtiments ou parties de bâtiment dont l’usage est considéré comme « Hors champ réglementaire (cf le paragraphe « Hors champ d’application de la RT2012 »)
  2. Identifier, de manière globale le ou les usage(s) issue(s) de la liste de la méthode Th-BCE qui caractérise au mieux la destination du bâtiment.
  3. Identifier les types de locaux (à partir de la liste en annexe 1 de la fiche d'application) présents dans le bâtiment. Lorsqu’un local associé ne figure pas dans la liste, on utilise un local ayant le niveau d’apports internes le plus proche.
  4. Constituer, pour chaque bâtiment, la(les) zone(s) composée(s) de tout les groupes ayant le même usage et, pour certains usages, les groupes ayant le même fonctionnement (partie jour ou partie nuit, catégorie d’hôtel,...). Les zones peuvent être constituées de locaux non contigus.
    REMARQUE : Un local de type « bureau » ne nécessite pas forcé ment la création d’une zone. Par exemple, Il existe un local « bureau standard » pour l’usage « Industrie 8h à 18h ». Ainsi, un bureau situé dans un bâtiment industriel ne doit pas constituer un groupe à lui seul puisqu’il peut être intégré dans la zone « Industrie 8h à 18h ».
  5. Séparer, dans chaque zone, les groupes climatisés de type CE1, les groupes climatisés de type CE2 et les groupes non climatisés (CE1).
    EXEMPLE : Si une école primaire est constituée :
    • d’un local non climatisé (CE1) de type « Salle de jeux »,
    • d’un local climatisé (CE2) de type « bureau standard »,
    Il faut définir deux groupes dans la zone « enseignement primaire », l’un de catégorie CE1 (local type salle de jeux) et l’autre de catégorie CE2 (local bureau).
  6. (Facultatif) Redécouper chaque groupe en un ou plusieurs groupes raccordés à des équipements susceptibles d’opérer des transferts thermiques de chaud ou de froid entre ces groupes.

En d'autres termes, on ne crée plusieurs groupes dans une zone que si :

  • un groupe est climatisé et que l'autre ne l'est pas (issu du (6));
  • on utilise un équipement capable de faire simultanément du chaud et du froid (DRV, thermofrigopompe ou PAC sur boucle d'eau), cela permettra alors de valoriser les besoins concomitants de l'un et de l'autre (issu de (7)).
Ce sujet est traité ici dans la FAQ.


En outre, le projet peut disposer d'espaces tampons, solarisés ou non.

  • Les espaces tampons non solarisés Alcyonezonert - zonert4.png: Les espaces tampons regroupent l’ensemble des locaux non-chauffés (c’est-à-dire chauffés à une température inférieure à 12°C en occupation). Ils sont définis au niveau du bâtiment et peuvent entrer en interaction avec différents groupes.

Un espace tampon est caractérisé par un coefficient d'atténuation des déperditions "b" suivant les règles Th - U. Certains systèmes de production d’ECS thermodynamique utilisent l’air des espaces tampons non solarisé en tant que source amont (évaporateur). Dans ce cas, une correction du coefficient b est effectuée à partir du coefficient Due défini dans les règles Th - U.

  • Les espaces tampons solarisés Alcyonetamponszonert - alcyonetampons0.png: Les espaces tampons solarisés regroupent l’ensemble des locaux non-chauffés et solarisés (véranda, serre, atrium, jardin d’hiver…). Ils sont également définis au niveau du bâtiment et peuvent entrer en interaction avec différents groupes.

Les espaces tampons solarisés font l’objet d’une modélisation dynamique simplifiée prenant en compte les échanges thermiques par les parois extérieures et intérieures, les débits d’air entrants et les apports solaires.

La température d’air d’équilibre dans l’espace tampon est calculée pour chaque heure, de manière à déterminer un coefficient "b" horaire .

Les espaces tampons peuvent se trouver en contact avec plusieurs espaces chauffés mais ne peuvent pas être en contact les uns avec les autres, qu'ils soient solarisés ou non.


4 Structuration du bâti

Il reprend l'arborescence du projet  :

Les informations concernant les équipements techniques réglementaires du projet sont également disponibles depuis l'arborescence.


5 Navigation

Vous pouvez naviguer dans l'arborescence:

  • en cliquant directement sur un objet,
Rtprojet - Rtprojet2.png
  • en déroulant les objets le constituant à partir des flèches,
Rtprojet - Rtprojet3.png
  • en utilisant les raccourcis situés en haut à gauche de la page.
Rtprojet - Rtprojet4.png

Pour une meilleure visualisation du projet, il est également possible de filtrer l'affichage ou d'afficher les schémas de distribution des équipements.

Rtprojet - afficher.png


Pour une meilleure visualisation du projet, il est également possible de filtrer l'affichage ou d'afficher les schémas de distribution des équipements.

Rtprojet - afficher.png

6 Modification de la hiérarchie du projet

Le zonage effectué sur le modeleur peut à tout moment être modifié. Il s'agit ici de modifier la position d'une pièce dans tel ou tel groupe ou tel espace non chauffé. Attention, si ses modification sont effectuées sous l'éditeur certaines données et notamment les données géométriques des zones et groupes ne seront pas actualisées (des boutons de calcul automatique permettent cependant d'en recalculer certaines). De même, les calculs automatiques des U des planchers ne seront pas ajustés.

6.1 Rajout/suppression du zonage

Les boutons en bas à droite de la page permettent de rajouter des éléments de zonage à partir du moment où l'on se situe sur l'élément père dans l'arborescence.

Rtprojet - Rtprojet6.png

Les pièces, parois et menuiseries sont ajoutées (ou supprimées) depuis "Bâtiment" Bibprojetstd - bat.png reprenant l'ensemble du projet (pour un calcul par simulation dynamique ou réglementaire).

Pour supprimer un élément de zonage, vous devez glisser / déposer celui-ci dans la poubelle de la barre de menuRtprojet - poub.png, appuyer sur le bouton 'Suppr' du clavier ou à partir du clic-droit 'Effacer'.

Pour supprimer un élément, il faut que celui-ci soit vide.


Il est également possible de dupliquer des équipements en utilisant les fonctions de copier / coller (Ctrl C / Ctrl V) ou à partir du clic droit.

Rtprojet - copiercoller.png

6.2 Modification du zonage

Il est possible de modifier un zonage en glissant déposant une pièce d'un groupe vers un autre groupe ou un autre espace tampon.

Rtprojet - Rtprojet8.png

Il est ici possible de glisser la pièce "escalier", dans le groupe 2 de la zone bureau ou dans l'espace tampon garage.

Dans ce cas, la liste des parois déperditives est automatiquement mise à jour.

Il n'est pas possible de déplacer une pièce dans une zone ou un bâtiment.

6.3 Pièces non zonées

Rtprojet - Rtprojet9.png

Il est alors possible de glisser la nouvelle pièce du projet, dans l'un des groupes du projet ou dans un espace tampon.