© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Energie-carbone / Module eau












Module Eau
Carbone E+C-

ThemeExpNEQ ico module eau.png Ce module permet les saisies nécessaires à l'évaluation des impacts du contributeur « consommations et rejets d’eau », couvrant tous les usages de l’eau. Il permet de prendre en compte :

  • les impacts de la potabilisation de l’eau consommée par un bâtiment,
  • les impacts du traitement des eaux usées et de la gestion des eaux pluviales reçues sur la parcelle.


Le calcul de ces impacts est possible en mode simplifié ou détaillé.

1 Mode détaillé

Voir §3.1.3 du référentiel énergie-carbone.

ThemeExpNEQ eau detail.png

Dans la méthode détaillée, l'impact environnemental du contributeur consommations et rejets d’eau est calculé selon la formule suivante :

ThemeEXPNEQ eau detail formule.png

où DE eau potable, DE assainissement et DE eaux pluviales sont les impact issus de la donnée environnementale correspondante et PER la période d'étude de référence. Les quantités consommées sont calculées de la façon suivante :

1.1 Eau potable

Le volume annuel d'eau potable consommée pour tous les usages du bâtiment est calculé en additionnant les consommations suivantes :

ThemeExpNEQ eau detail potable.png

1.1.1 Eau potable conventionnelle

Q eau potable conv est le volume annuel d'eau potable consommée conventionnel pour les usages internes et classiques du bâtiment, multiplié par un facteur de correction Féquipement permettant de décrire et valoriser les équipements hydro-économes du bâtiment.

  • Le volume conventionnel est calculée à partir du nombre d'occupants saisi par l'utilisateur multiplié par le ration conventionnel donné en annexe 4 du référentiel énergie-carbone :
ThemeExpNEQ eau potable defaut.png
  • Le facteur de correction F équipement est calculé à partir des facteurs de correction de chaque équipement (donnés en annexe 4 du référentiel énergie-carbone) saisi par l'utilisateur et de la proportion de chaque équipement dans le bâtiment.

1.1.2 Eau potable particulière

Q eau particulière est le volume annuel d'eau potable consommée pour les usages particuliers du bâtiment (piscine par exemple). Aucune valeur conventionnelle n'est proposée, cette valeur est saisie par l'utilisateur.

1.1.3 Eau potable arrosage

Q eau potable arrosage est le volume annuel d'eau potable consommée pour l'arrosage des espaces verts. Une valeur conventionnelle correspondant à 20 arrosages par an est calculée à partir de la surface des espaces verts arrosés, saisie par l'utilisateur.

1.2 Eaux usées

Le volume annuel d’eau usée rejetée par tous les usages du bâtiment est calculé en retirant à la consommation d'eau potable les volumes utilisés pour l'arrosage et en y ajoutant les volumes d'eau de pluie utilisés pour un usage intérieur :

ThemeExpNEQ eau detail usees.png

Le volume d'eau de pluie utilisé pour un usage intérieur doit être saisi par l'utilisateur, il est pris égal à zéro en l'absence de récupération d'eau de pluie. Si le bâtiment dispose d'un tel équipement, une note de calcul devra justifier la valeur retenue.

1.3 Eaux pluviales

Le volume annuel de la part des eaux pluviales reçues sur la parcelle, ayant ruisselé et devant être infiltrées sur place ou collectées dans un réseau doit être saisi par l'utilisateur. L'impact de ces eaux pluviales est lié au mode de gestion saisi par l'utilisateur :

ThemeExpNEQ eau gestion usees.png
  • Infiltrations : Gestion des eaux pluviales à l’échelle de la parcelle du bâtiment par infiltration (puits perdus, noues, etc.) ; l’eau de pluie est rendue au milieu naturel in situ et sans traitement. Dans ce cas l'impact "DE eau pluviales" est nul.
  • Réseau séparatif collectif ou non collectif :
    • Les eaux usées seules sont acheminées vers une station d'épuration, avec l'impact lié à l'assainissement correspondant (collectif ou non collectif).
    • Sauf cas spécifique, les eaux de pluie sont rendues au milieu naturel sans traitement. Dans ce cas l'impact "DE eau pluviales" est nul.
    • Sont assimilées aux eaux pluviales à traiter celles issues du ruissellement des eaux d’arrosage et de lavage des voies publiques et privées, des cours d’immeubles, des aires de stationnement découvertes ; dans ce cas DE eaux pluviales ≠0.
  • Réseau unitaire : les eaux usées et les eaux pluviales sont acheminées ensemble vers une station d’épuration en assainissement collectif. L'impact "DE assainissement collectif" est utilisé pour ces deux volumes.

2 Mode simplifié

Voir §3.2.3 du référentiel énergie-carbone.

ThemeExpNEQ eau simplifie.png

Dans la méthode simplifiée, le calcul de la consommation d'eau potable qui est simplifié :

  • Le volume annuel d'eau potable consommée conventionnel pour les usages internes et classiques du bâtiment est utilisé directement sans prise en compte facteur de correction lié aux dispositif hydro-économes.
  • Les consommations particulières ne sont pas prises en compte.
  • Le volume annuel d'eau potable consommée pour l'arrosage des espaces verts est calculé de la même façon que celui de la méthode détaillée.

Le calcul des rejets d'eau est également simplifié :

ThemeExpNEQ eau simpl usees.png

Le reste de laméthode reste identique à la méthode détaillée.