© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Système Q-ton YACK












Titre V Q-ton


Le document officiel est disponible sur le site RT-Bâtiment.fr. Il s'agit de l'Arrêté du 23 mai 2016 relatif à l’agrément des modalités de prise en compte du système «Q-ton» dans la réglementation thermique 2012.

1 Définition du système

Au sens du présent arrêté, le système «  Q-ton  » de la société MITSUBISHI HEAVY INDUSTRIES et commercialisé par la société YACK est une pompe à chaleur Air/Eau dont le fluide frigorigène est de type CO2 (R744). Il permet d’assurer la production d’eau chaude sanitaire. Il se compose d’une ou plusieurs unités extérieures (jusqu’à 16 en parallèle) comprenant chacune :

  • un compresseur bi-étagé associant les technologies « Scroll » et « Rotatif »,
  • un condenseur multitubulaire double peau,
  • deux évaporateurs à ailettes aluminium,
  • deux hélices haut rendement entraînées par moteurs à régime variable,
  • un sous-refroidisseur,
  • trois détendeurs électroniques,
  • une pompe de circulation d’eau pour le circuit primaire,
  • un régulateur de débit d’eau permettant le maintien de la température de consigne.

2 Domaine d'application

Le champ d’application de la présente méthode s’étend à tout type de bâtiments soumis à la réglementation thermique 2012. Le ou les ballons de stockage associés au système représente un volume total supérieur à 2000 litres. Leur raccordement respecte les préconisations de YACK de manière à assurer la réserve d’eau froide nécessaire au bon fonctionnement du système. Dans le cas où une résistance électrique est installée au niveau du ou des ballons de stockage, celle-ci ne doit fonctionner qu’en «secours  » et est commandée par le système qui assure leur enclenchement uniquement en cas de sa mise en défaut.

3 Méthode de prise ne compte

Cet équipement est pris en compte dans le logiciel via une Pompe à chaleur spécifique proposée dans les menus déroulants :

Pac spécifiq.png

Le paramétrage de l'équipement de type PAC en mode ECS doit être fait en respectant la méthode de prise en compte décrite dans l'Arrêté du 23 mai 2016 relatif à l’agrément des modalités de prise en compte du système «Q-ton» dans la réglementation thermique 2012.