© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Energie-Carbone (RT2012 de Résultats)











Résultats Energie-Carbone E+


1 Résultats BEPOS

Les tableaux présentent les résultats de la partie énergie suivant le référentiel Energie-Carbone pour chaque bâtiment.

EC01.png

Le premier tableau présente le niveau BEPOS atteint ainsi que les niveaux max du référentiel d'octobre 2016.

L’indicateur distingue, par convention de calcul et sans lien avec un dispositif contractuel d’achat et de vente d’énergie :

  • l’électricité importée du réseau national (en vert sur la figure),
  • l’électricité produite localement et consommée (part de la production en phase avec les consommations d’électricité) par le bâtiment dite « autoconsommée » (en rouge sur la figure),
  • l’électricité produite localement, non utilisée par le bâtiment, qui est injectée sur un réseau d’énergie. Elle est dite « exportée ».

L’indicateur valorise le recours aux énergies renouvelables « autoconsommées » ainsi que la production d’énergie renouvelable « exportée ». L’amélioration du bâti et de la performance des systèmes sont aussi valorisées par cet indicateur. A terme, les dispositifs de stockage d’énergie pourraient faire l’objet d’une intégration dans la méthode de calcul.

EC02.png

Le second tableau présente les différentes composantes du bilan :

  • Bilan BEPOS du projet = Cep non renouvelable - Électricité exportée en kWh/m²SRT
  • Cep Non renouvelable : Il s'agit des consommations conventionnelles et non conventionnelles ne comptabilisant pas ceux d'origine renouvelable (bois, solaire, Part EnR des réseaux urbains, Part EnR de l'électricité) en kWhEP/m²SRT. La production électrique renouvelable à demeure vient réduire la consommation d'électricité lorsqu'elles sont concomitantes.
  • électricité exportée : Il s'agit de l'électricité photovoltaïque et/ou de cogénération non consommée sur site du fait d'une production supérieure à la consommation à l'instant t. Elle est comptabilisée en kWhEP/m²SRT avec un coefficient de conversion EP/EF de 1.
  • Cep autres usages : Il s'agit des consommations non conventionnelles (c.-à-d. hors RT2012) liées aux usages spécifiques mobiliers et immobiliers (Prises de courant, éclairage parking, ascenseurs, etc...) en kWhEP/m²SRT
  • % d'autoconsommation : correspond au rapport entre l'électricité produite et consommée sur site et l'électricité produite exprimées en énergie finale. L'énergie autoconsommée est valorisée avec un coefficient EP/EF de 2,58 tandis que l'énergie exportée prend en compte un coefficient EP/EF de 1.


Suivant le référentiel énergie carbone, la production photovoltaïque est répartie en 2 ou 3 sous-productions :

  • pour la vérification des niveaux 1 et 2 :

1/ la production auto-consommée (indépendamment du type de contrat de vente de l'électricité produite souscrit par la suite, il s'agit d'un calcul conventionnel) vient en déduction des consommations électriques du bâtiment. Cette production finale est déduite de la consommation finale, elle même affectée d'un coefficient 2.58 pour remonter au primaire. Cela revient à affecter un coef de 2.58 à la production finale auto-consommée.

2 / la production finale exportée est affectée d'un coefficient 1 pour remonter au bilan en énergie primaire.


  • pour la vérification des niveaux énergie 3 et 4 :

1 / production auto-consommée comme ci-dessus

2 / les 10 premiers kWhEF/m² de production finale exportée sont affectés d'un coefficient 2.58 pour remonter au bilan en énergie primaire.

3 / le reste de la production finale exportée est affectée d'un coefficient 1 pour remonter au bilan en énergie primaire.


Tout les projets utilisant des titres V nécessitant un post traitement des résultats (et donc dont la coche de la case "Afficher les résultats corrigés par le ou les Titres V" corrige les résultats de RT2012 est nécessaire) ne permettent pas  :

  • d'afficher automatiquement le résultats d’énergie E+ (Cette valeur d'énergie devra être calculée manuellement par l'utilisateur pour prendre en compte l'influence de ce titre V).
  • de faire de calcul Énergie Carbone E+C- juste puisque les résultats officiels obtenus ne prennent pas en compte cette correction en post traitement.


2 Résultats Dies

Les résultats Dies ne sont disponibles qu' à partir de la version 8.0.0.0 du moteur RT2012.

EC03.png

Le confort thermique d’été constitue un élément important de la qualité globale d’usage des bâtiments, des secteurs résidentiel ou tertiaire. La Tic (Température Intérieure Conventionnelle) est l’indicateur réglementaire (RT 2012). Elle est associée au calcul de nouveaux indicateurs évaluant l’inconfort en été :

  • La Dies (durée d’inconfort d’été statistique). La Dies est la durée d’inconfort pondérée à chaque heure par le pourcentage de personnes en situation d’inconfort. Elle s’appuie sur les notions définies ci-après de confort adaptatif et de pourcentage d’insatisfaits. Elle s’exprime en heures.
  • La durée d’inconfort non pondérée (nombre d’heures durant lequel la température opérative est supérieure à la température limite d’inconfort).
  • Le pourcentage d’insatisfaits moyens (égal à la moyenne des (h)).
  • Le nombre d’heures pour lequel la température opérative est supérieure à la température d’inconfort en occupation et en période de confort adaptatif.
  • Le nombre d’heures pour lequel la température opérative est supérieure à la température d’inconfort + 1°C en occupation et en période de confort adaptatif.
  • Le nombre d’heures pour lequel la température opérative est supérieure à la température d’inconfort + 2°C en occupation et en période de confort adaptatif.
EC04.png

La Dies permet de rendre compte à la fois de la durée et de l'intensité de l'inconfort ressenti. Il est basé sur la norme NF EN 15 251 relative au confort adaptatif et sur la norme NF EN ISO 7730.

Les détails de calcul sont disponibles dans le référentiel référentiel Energie-Carbone.