© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Héliopac












Titre V Heliopac


Toute la saisie décrite ici peut également être faite sous Alcyone dans l’onglet RT2012 en haut de l’écran. Il est d’ailleurs recommandé de la faire sous Alcyone plutôt que sous Pleiades.

L'arrêté du 14 juin 2016 relatif à l’agrément des modalités de prise en compte du système « Héliopacsystem® » dans la réglementation thermique 2012 est bien pris en compte dans le logiciel.


1 Définition du système Heliopac

Le système « Heliopac ® » permet de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) pour des besoins à partir de 1m3 par jour à 55°C en couplant un capteur solaire thermique non vitré de marque Solerpool® à une pompe à chaleur de type eau/eau, de marque Solerpac®.

Le système est associé à un appoint qui permet de compenser la diminution de la puissance de la pompe à chaleur par temps froid et d’assurer un relais complet en dessous de – 5°C ou en cas de puisage très important.

2 Domaine d'application

Cette méthode s’applique aux bâtiments collectifs à usage d’habitation, aux établissements d’accueil de la petite enfance, aux établissements d’enseignement secondaire, aux établissements sanitaires avec hébergement, aux établissements sportifs municipaux et privés, aux foyers de jeunes travailleurs, aux cités universitaires, aux hôpitaux, aux hôtels et à la restauration traditionnelle et scolaire, sous réserve du respect des conditions suivantes :

  • des besoins annuels en ECS au générateur compris entre 14 et 600 MWh par an ;
  • un nombre de pompes à chaleur Solerpac® inférieur ou égal à 6 ;
  • des capteurs solaires non vitrés implantés avec un angle d’inclinaison par rapport au plan horizontal inférieur à 15° ou bien des capteurs solaires non vitrés implantés sur un plan parallèle à la toiture, pour une toiture ayant une inclinaison comprise entre 15° et 45° avec une orientation comprise dans un angle de + ou – 45° autour du sud ;
  • des capteurs solaires dont la surface est comprise entre 30 m2 et 100 m2 par pompe à chaleur Solerpac® SE134a-12 ou entre 22 m2 à 72 m2 par pompe à chaleur Solerpac® SE134a-8 ;
  • une distance maximale de 20 m entre la pompe à chaleur et le ballon d’eau chaude sanitaire du système Heliopac® le plus éloigné ;
  • une altitude maximale du bâtiment de 400 m ;
  • les configurations obtenues pour lesquelles la part d’appoint Papp reste inférieure ou égale à 30 %.

Le système Heliopac® est cumulable avec les différents dispositifs d’économie sur l’eau chaude sanitaire (robinetterie performante, récupération de chaleur sur les eaux grises...) qui permettent une diminution du besoin de chaleur annuel au générateur. Dans ce cas, la présente méthode de calcul s’applique sur le besoin au générateur après déduction préalable des économies de consommation apportées par le dispositif associé.

La méthode est applicable aux systèmes Heliopac® et à tout système d’une autre marque présentant les mêmes caractéristiques techniques et utilisant des capteurs Solerpool®, associés à des pompes à chaleur Solerpac®.


3 Principe de modélisation du système Heliopac

Un calcul initial est réalisé selon les règles Th-BCE, en modélisant le système Heliopac comme une production d’eau chaude sanitaire collective avec une solution électrique à effet joule et une constante de refroidissement prise égale à zéro pour les ballons de stockage.


Le calcul des consommations Cep est ensuite corrigé en fonction des coefficients de performance du système et de la part d'appoint fourni par l'arrêté et des besoins en énergie finales du calcul initial.


4 Exemple pour un immeuble collectif de 21 logements

4.1 Création de la production d’eau chaude sanitaire équivalente

Pour un immeuble de 21 logement, nous avons sélectionné un Heliopac SOLERPAC SE 134a-12 associé à 30 m² de capteur solaire.

On commence par créer un ballon "parfait" en bibliothèque

Tuto5heliopac - heliopac.png

On affecte ce ballon dans une génération avec accumulation ECS, alimenté par une résistance électrique de puissance suffisante.

Tuto5heliopac - heliopac01.png

Affecter votre émetteur ECS à cette génération.

Tuto5heliopac - helio.png

4.2 Configurer le titre V au niveau du bâtiment

Cliquer sur votre bâtiment dans l’arborescence puis sur "titres V intégrés" puis "Heliopac".

Activé le titre V et configurer le calcul de correctif comme suit:

Tuto5heliopac - helio08.png


4.3 Lancer le calcul

Tuto5solarpump - solar07.png

La synthèse renvoi les résultats sans la prise en compte des coefficients correctifs du titre V. Il suffit alors de cliquer sur "afficher les résultats corrigés par le titre V" pour visualiser les les résultats réels.

Tuto5heliopac - helio09.png

Le fait de décocher, renvoi aux résultats de la fiche hors coefficients correcteurs.

Vous pouvez alors visualiser les 2 fiches standardisées : avec /sans prise en compte des coefficients correcteurs.


Attention: les boutons "sauver le xml nécessaire à la génération de la fiche" et "fiche PDF générée en ligne" utilisent automatiquement vers la fiche NON corrigée. Cet xml, qui fait l'objet des attestations, ne fait l'objet d'aucun post-traitement des résultats.


5 Cas de plusieurs bâtiments alimentés par un système unique

Le coefficient de performance Pgs et le % d'appoint sont déterminés dans l'arrêté en fonction des besoins d'ecs couvert par le système. Classiquement cela correspond au besoins du bâtiment.

Cependant, dans certains cas particuliers, il est possible qu'un système desserve plusieurs bâtiments. Il faut alors forcer la valeur des besoins ECS assuré par chaque PAC en décochant l'option correspondante dans le titre V. Celle-ci peut alors correspondre à la somme des besoins des bâtiments desservis.

Tuto5solarpump - solar10.png