© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Bâtiment (Arbre RT Ex)












Niveau Bâtiment dans l'arbre RT

RtExbatiment - lebatiment02.png

Le bâtiment est défini par son nom, son niveau d'exposition au bruit et sa géométrie .

1 L’exposition au bruit des baies

Le niveau d'exposition au bruit du bâtiment est utilisé par défaut par l'ensemble des baies qui le compose. Il est possible de modifier ce paramètre menuiserie par menuiserie.

La définition de l'exposition au bruit est commune à la RT Existant et la RT2012.

Ce paramètre intervient pour l'ouverture des baies dans le cas d'une commande manuelle. En fonction de l'exposition au bruit de la baie, les ratios d'ouverture de celle-ci seront ajustés suivant le § 7.12.3.6 de la méthode ThBCE.

La détermination des classes BR1, BR2 BR3, détaillée dans la RT 2012 s’effectue en fonction :

  • du classement en catégorie des infrastructures de transports terrestres au voisinage de la construction. Ce classement des voies est donné par un arrêté préfectoral (décret n°95-21 du 9 janvier 1995);
  • de la situation de la baie par rapport à ces infrastructures ;
  • et de la situation du bâtiment par rapport aux zones A, B, C ou D du plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aéroport le plus proche. Le PEB est approuvé par un arrêté préfectoral (articles R. 147-5 à R. 147-11 du code de l’urbanisme).

Il est possible de se rendre sur les sites internet des préfectures pour connaître les niveaux de bruit des axes routiers.

2 La géométrie

Vous retrouvez ici les champs de saisie de la hauteur du bâtiment et de la SHON totale de celui-ci. Celle-ci sont, soit calculées automatiquement par le logiciel durant la procédure d'export vers Pleiades, soit forcées par l'utilisateur en cliquant sur l'option "Manuel".

Dans certains cas, il est nécessaire de retoucher la SHON calculée automatiquement par le logiciel durant la procédure d'export vers Pleiades. Sur ce sujet voir ce qui est indiqué ici dans la FAQ RTex : Quel est la surface de référence à prendre en compte en RT existant ?


Précision sur la surface à prendre en compte dans les labels haute performance énergétique rénovation.

La délivrance des labels haute performance énergétique rénovation nécessite de faire appel à une surface de référence pour déterminer le plafond de l’exigence de consommation maximale d’énergie primaire. La surface prise en compte dans la réglementation thermique des bâtiments existants est la SHON, surface de plancher hors oeuvre nette au sens de l’article R. 112-2 du code de l’urbanisme. Au vu du biais que cette définition induit quand il s’agit d’une exigence réglementaire en valeur absolue comme cela est le cas dans le cadre des labels HPE et BBC rénovation des bâtiments résidentiels, la surface à considérer dans le cadre d’un label HPE rénovation et BBC rénovation est la surface hors œuvre nette au sens de la RT, répondant à la définition stipulée ci-après. Cette règle s’applique pour les demandes de label déposées à compter du 28 octobre 2011 pour les bâtiments résidentiels et les bâtiments non-résidentiels.

Définition de la surface de plancher hors oeuvre nette au sens de la RT

La surface de plancher hors oeuvre nette au sens de la RT d’un bâtiment ou d’une partie de bâtiment à usage d’habitation, SHONRT, est égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau du bâtiment ou d’une partie du bâtiment, après déduction :

  • Des surfaces de plancher hors oeuvre des combles et des sous-sols non aménageables ou non aménagés pour l’habitation ou pour des activités à caractère professionnel, artisanal, industriel ou commercial ;
  • Des surfaces de plancher hors oeuvre des toitures-terrasses, des balcons, des loggias, des vérandas non chauffées ainsi que des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée ou à des niveaux supérieurs ;
  • Des surfaces de plancher hors oeuvre des bâtiments ou des parties de bâtiment aménagés en vue du stationnement des véhicules ;
  • Dans les exploitations agricoles, des surfaces de plancher des serres de production, des locaux destinés à abriter les récoltes, à héberger les animaux, à ranger et à entretenir le matériel agricole, des locaux de production et de stockage des produits à usage agricole, des locaux de transformation et de conditionnement des produits provenant de l’exploitation.
Les surfaces de plancher supplémentaires nécessaires à l'aménagement d'une construction existante en vue d'améliorer son isolation thermique ou acoustique ne sont pas incluses dans la surface de plancher hors oeuvre nette au sens de la RT d’un bâtiment ou d’une partie de bâtiment à usage d’habitation.


3 Les données correspondants à la fiche RSET

3.1 Fiche RSET

Suivant l'arrêté du 13 juin 2008, la mise en place de la Fiche Récapitulative Standardisée de l'Etude Thermique nécessite de compléter les 3 onglets suivants. Ces saisies n'ont aucune incidence sur les résultats de calcul Cep ou Tic.

RSETRTEX00.png

Le coût de travaux et la valeur du bâtiment sont reprises dans la fiche car, suivant l'article 1 de l'arrêté du 13 juin 2008, la RT globale s’applique lorsque sont entrepris des travaux de réhabilitation portant sur l’enveloppe, les installations de chauffage, de production d’eau chaude, de refroidissement, de ventilation, d’éclairage ou les équipements utilisant les énergies renouvelables d’un bâtiment, pour un coût total supérieur à 25 % de la valeur du bâtiment concerné.

La valeur du bâtiment concerné est déterminée selon son usage et sa surface hors œuvre nette. Ce coût est révisé chaque année le 1er janvier en fonction de la variation annuelle de l’indice du coût de la construction appréciée entre la valeur du deuxième trimestre de l’année N-2 et la valeur du deuxième trimestre de l’année N-1.

Si l'usage du bâtiment a été modifié, il faut cocher la case correspondante et indiqué l'usage initial du bâtiment.

Les information concernant les modes de production et l'usage du bâtiment sont demandées à titre indicatif pour une meilleur lisibilité de la fiche.

3.2 Fiche RSET: exigences minimales

RSETRTEX01.png

Suivant les articles 43 à 78 de l'arrêté du 13 juin 2008, un certain nombre d'exigences minimales sont imposées par la réglementation. Après vérification que celle-ci soit bien respectées, l'utilisateur peut utiliser le bouton "cocher tout" pour les rendre valides dans la fiche.

Nota: les articles 44 et 46 sont validés automatiquement par le logiciel sur la base de la saisie utilisateur. Ces articles concernent le U bat max et le facteur solaire minimal des baies, voir la synthèse.

3.3 Fiche RSET: suivi de conso

RSETRTEX02.png

Suivant les articles 79à 84de l'arrêté du 13 juin 2008, un certain nombre d'exigences minimales sont imposées par la réglementation concernant le suivi des consommations pour les bâtiment autre que d'habitation de plus de 400 m².

4 Les titres V

Dans le cas où la méthode de calcul Th-CEx ne prend pas en compte les spécificités d’un système, d’un projet de construction ou d’un réseau de chaleur ou de froid, une demande d’agrément du projet ou de la méthode de justification de la performance du système ou du réseau de chaleur ou de froid doit être adressée au ministre chargé de la construction et de l’habitation et au ministre chargé de l’énergie.

Le ministre chargé de la construction et de l’habitation et le ministre chargé de l’énergie agréent la proposition par un arrêté spécifique après avis d’une commission d’experts constituée à cet effet.

A ce jour (30/05/2017), la PAC double service ne dispose pas de titre V pour pouvoir être prise en compte en RTex.


4.1 ECS thermodynamique

La saisie doit donc être faite en suivant l'arrêté correspondant. Il faut utiliser le fichier Excel permettant de calculer le coefficient d'ECS thermodynamique pour pouvoir le saisir, puis il faut activer ce titre V pour lancer les calculs.

Ainsi, la saisie se fera en passant par un stockage électrique de volume identique au système de production d’eau chaude sanitaire thermodynamique prévu, avec une constante de refroidissement par défaut au sens des règles Th-C-E.

Un coefficient thermodynamique < 1 donnera des résultats meilleurs qu'avec une résistance électrique.

Un coefficient thermodynamique = 1 donnera des résultats identiques qu'avec une résistance électrique.

Un coefficient thermodynamique > 1 donnera de moins bons résultats qu'avec une résistance électrique.


RSETRTEX03.png

4.2 Titre V générique

RSETRTEX04.png

Les systèmes faisant l'objet d'un Titre V non intégré à l'interface du logiciel doivent être mentionné dans cet onglet. Cette information sera ainsi reprise dans la fiche standardisée de l'étude thermique et les résultats corrigés en fonction des économies stipulés.