© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Pièce (Arbre Climatisation)












Pièce dans l'arbre climatisation
Climpieces - climpiece01.png

La majorité des hypothèses de calcul et résultats sont disponibles pour chaque pièce Climpieces - rtpiece1.png climatisée en temps réel. Les informations sont réparties en 6 onglets.

1 Hypothèses

Les hypothèses définies au niveau bâtiment sont reprises ici.

Vous retrouvez ici les caractéristiques générales du bâtiment pour le calcul du dimensionnement de climatisation:

  • les conditions internes par défaut
  • les hypothèses sur le bâtiment
  • les hypothèses de calcul

Elles sont toutes modifiables pièce par pièce en décochant l'option "défaut" et en forcant la valeur.

Climhyppieces - climhyppiece01.png

2 Occupants

Cet onglet permet de définir et visualiser les apports internes lié à l'occupation de chaque pièce. Ils peuvent être définis suivant 3 modes :

  • Globale. L'utilisateur définit directement les apports en watts par les occupants.
  • En densité. L'utilisateur définit directement les apports en watts/m² par les occupants.
  • Détaillée. L'utilisateur utilise les base de données d'apport interne fournie par le logiciel.
ClimOccpieces - climoccpiece01.png

En fonction des modes de calcul sélectionnés précédemment, les saisies peuvent être simplifiées :

  • Le choix de la méthode simplifiée dispense de saisir les heures d'occupation et le % d'apport convectif.
  • Le choix d'une climatisation radiative dispense de définir les apports latents (non pris en compte dans cette configuration).
ClimOccpieces - climoccpiece02.png

2.1 Saisie détaillée

Le mode ClimApppieces - climoccpiece03.png permet de disposer des bases de données du logiciel. Celles-ci sont issues de l'ASHRAE fundamental handbook 2009.

ClimOccpieces - climoccpiece04.png

Cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece05.png rajoute une liste et cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece06.png supprime la ligne d'apport interne.

La définition des apports internes s'effectue alors par sélection multiple du niveau d'activité à partir des menus déroulants de bâtiment, État et Occupants.

ClimOccpieces - climoccpiece07.png
.

L'ensemble des hypothèses est modifiable directement par l'utilisateur:

  • En cliquant sur la case "occ", on en modifie l'unité en "occupant/m²"
ClimOccpieces - climoccpiece08.png
.
  • L'ensemble des hypothèses d'apport sensible ou latent, la part des apports convectif et les heures de début et de fin sont modifiables directement dans le tableau. Les modifications apportées par l'utilisateur sont repérées par un fond bleu de la case. pour revenir aux hypothèses de base, il suffit de re-sélectionner l'occupant depuis le menu déroulant.
ClimOccpieces - climoccpiece09.png
.

2.2 Graphiques des apports internes

ClimOccpieces - climoccpiece10.png

Les apports internes sont présentés en bas de page, ils prennent en compte les coefficients d'amortissement RTS de la méthode. Des option graphiques permettent de modifier l'affichage ou d'enregistrer l'image.

3 Éclairage

Cet onglet permet de définir et visualiser les apports internes lié à l'éclairage de chaque pièce. Ils peuvent être définis suivant 3 modes :

  • Globale. L'utilisateur définit directement les apports en watts par les occupants.
  • En densité. L'utilisateur définit directement les apports en watts/m² par les occupants.
  • Détaillée. L'utilisateur utilise les base de données d'apport interne fournie par le logiciel.
ClimEclpieces - climoccpiece01.png

En fonction des modes de calcul sélectionnés précédemment, les saisies peuvent être simplifiées :

  • Le choix de la méthode simplifiée dispense de saisir les heures d'occupation et le % d'apport convectif.
ClimEclpieces - climoccpiece02.png

3.1 Saisie détaillée

Le mode ClimApppieces - climoccpiece03.png permet de disposer des bases de données du logiciel. Celles-ci sont issues de l'ASHRAE fundamental handbook 2009.

ClimEclpieces - climoccpiece04.png

Cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece05.png rajoute une liste et cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece06.png supprime la ligne d'apport interne.

La définition des apports internes s'effectue alors par sélection multiple du niveau d'activité à partir des menus déroulants de bâtiment, pièce et Luminaire.

ClimEclpieces - climoccpiece07.png
.

L'ensemble des hypothèses est modifiable directement par l'utilisateur:

  • L'ensemble des hypothèses d'apport sensible , la part des apports convectif, le coefficient de foisonnement et les heures de début et de fin sont modifiables directement dans le tableau. Les modifications apportées par l'utilisateur sont repérées par un fond bleu de la case. pour revenir aux hypothèses de base, il suffit de re-sélectionner le luminaire depuis le menu déroulant.
ClimEclpieces - climoccpiece09.png
.

3.2 Graphiques des apports internes

ClimEclpieces - climoccpiece10.png

Les apports internes sont présentés en bas de page, ils prennent en compte les coefficients d'amortissement RTS de la méthode. Des option graphiques permettent de modifier l'affichage ou d'enregistrer l'image.

4 Appareils

Cet onglet permet de définir et visualiser les apports internes lié aux appareils de chaque pièce. Ils peuvent être définis suivant 3 modes:

  • Globale. L'utilisateur définit directement les apports en watts par les occupants.
  • En densité. L'utilisateur définit directement les apports en watts/m² par les occupants.
  • Détaillée. L'utilisateur utilise les base de données d'apport interne fournie par le logiciel.
ClimApppieces - climoccpiece01.png


En fonction des modes de calcul sélectionnés précédemment, les saisies peuvent être simplifiées :

  • Le choix de la méthode simplifiée dispense de saisir les heures d'occupation et le % d'apport convectif.
  • Le choix d'une climatisation radiative dispense de définir les apports latents (non pris en compte dans cette configuration).
ClimApppieces - climoccpiece02.png

4.1 Saisie détaillée

Le mode ClimApppieces - climoccpiece03.png permet de disposer des bases de données du logiciel. Celles-ci sont issues de l'ASHRAE fundamental handbook 2009.

ClimApppieces - climoccpiece04.png

Cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece05.png rajoute une liste et cliquer sur ClimApppieces - climoccpiece06.png supprime la ligne d'apport interne.

La définition des apports internes s'effectue alors par sélection multiple du niveau d'activité à partir des menus déroulants de bâtiment, État et Occupants.

ClimApppieces - climoccpiece07.png
.

L'ensemble des hypothèses est modifiable directement par l'utilisateur:

  • En cliquant sur la case "app", on en modifie l'unité en "appareils/m²" et inversement
ClimApppieces - climoccpiece08.png
.
  • L'ensemble des hypothèses d'apport sensible ou latent, la part des apports convectif, les coefficients de foisonnement (qui permet d'obtenir la puissance moyenne utilisée et pas de prendre en compte la puissance nominale) et les heures de début et de fin sont modifiables directement dans le tableau. Les modifications apportées par l'utilisateur sont repérées par un fond bleu de la case. pour revenir aux hypothèses de base, il suffit de re-sélectionner l'appareil depuis le menu déroulant.
ClimApppieces - climoccpiece09.png
.

4.2 Graphiques des apports internes

ClimApppieces - climoccpiece10.png

Les apports internes sont présentés en bas de page, ils prennent en compte les coefficients d'amortissement RTS de la méthode. Des option graphiques permettent de modifier l'affichage ou d'enregistrer l'image.

5 La ventilation

La saisie est comme au calcul de dimensionnement de chauffage et de dimensionnement de climatisation. Les saisies sont effectuées dans le modeleur.

ClimVentpieces - deperpiece3.png

Les apports par ventilation sont décomposées en 4:

5.1 Les infiltrations

Elles sont calculées sur la base d'un coefficient d'exposition proposé suivant la norme 12831.

ClimVentpieces - deperpiece30.png

Comme dans la norme, un facteur 2 est introduit dans le calcul car la valeur de n50 est donnée pour le bâtiment entier. Le calcul doit prendre en compte le cas le plus défavorable, dans lequel tout l'air d'infiltration entre sur une seule face du bâtiment.

Si la pièce est en surpression, les infiltrations sont considérées comme nulles.

5.2 L'air introduit

Il correspond au débit par les bouches de soufflage d'air neuf de la pièce corrigé éventuellement par le rendement de l'échangeur double flux.

5.3 La compensation de l'extraction (les entrées d'air)

Un bilan de l'ensemble des bouches d'extraction et de soufflage du bâtiment est effectué. Sur cette base, si le débit extrait est supérieur au débit soufflé, la différence entre extrait et soufflé doit être compensée par les entrées d'air et défaut d'étanchéité du bâtiment. Ce débit compensé est réparti sur chaque espace du bâtiment à partir de la perméabilité (entrées d'air et défaut d'étanchéité) de chaque espace rapporté à la perméabilité du bâtiment entier.

La compensation de l'extraction est donc calculée sur la base de l'ensemble des entrées d'air, perméabilité et des débits extraits et soufflés du bâtiment. Le bilan global des déperditions est ainsi finalisé uniquement lorsque touts les équipements de ventilation des pièces ont bien été définis.

Une entrée d'air donne généralement sur l'extérieur. Si l'entrée d'air donne sur un espace tampon, il est possible d'affecter un coefficient b qui correspond à un coefficient d'atténuation équivalent à celui que l'on utilise pour les contacts (Suivant les règles Th-U Fascicule 1 - §4).

5.4 L'air adjacent.

Lorsqu'une pièce est climatisée à une température inférieure aux pièces adjacentes appartenant à la même partie de bâtiment et que cette pièce est en dépression, il faut alors remonter la température de l'air transitant depuis les espace mitoyens.

Exemple: La climatisation d'un bureau peut être dimensionné pour 24 °C contrairement au reste du bâtiment pour 26°C. L'arrivée d'air depuis les espace mitoyen permettant de compenser la dépression générée par le système de ventilation doit être climatisée de 26°C à 24°C. L'utilisateur doit alors spécifié d’où vient l'air adjacent: d'une pièce climatisée, de l'extérieur ou d'une température fixé par l'utilisateur.

5.5 Outils d'assistance.ClimVentpieces - deperpiece5.png

Les débits d'air des bouches de soufflage, d'extraction ou des entrées d'air peuvent être récupérés à partir des équipements utilisés dans le calcul réglementaire ou alors calculés à partir des débits proposés dans "valeurs":

ClimVentpieces - deperpiece4.png

6 Charges

Cet onglet présente en temps réel une synthèse du dimensionnement de climatisation sur le mois de référence. Celui-ci correspond, pour la pièce considérée, aux apports maximaux calculés.

Ce mois est indiqué sur le titre du graphique.

Les différents apports par type sont affichés : Ventilation, occupants, éclairage, appareils, parois opaques, menuiseries (et surpuissances). Le graphique peut être sauvegardé ou imprimé par les fonction classiques.

Un bouton Detachgraph.png permet de détacher le graphique obtenu, la modification des paramètres modifiera instantanément ce qui est affiché sur ce graphique.