© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Consommation STD(Résultats)












Résultat des consommations STD

1 Résultats de coûts d'exploitation

Ces résultats ne sont disponibles que si l'utilisateur a activé le calcul du coût d'exploitation au niveau projet.

Exploit01.png

Le tableau reprend les coûts annuels énergétiques et les coûts d'entretien, ainsi que les postes concernés. Les abonnements sont inclus dans les coûts énergétiques. La quantité de CO2 correspondante sera également indiquée.

2 Résultats de consommations

Les résultats en terme des consommations Consommation - aconso.png de chauffage ECS et climatisation sont disponibles en STD si :

  • l'ensemble des systèmes (émission, distribution, génération) du projet est décrit dans environnement STD.
  • le lancement du calcul est effectué avec les équipements.


Cliquer sur la liste déroulante pour sélectionner la variante à afficher. Les résultats sont présentés dans un tableau. Il fait la synthèse des consommations globales du bâtiment et regroupe les informations pour chaque génération et pour la globalité du bâtiment.

Consommation - conso1.png


Les consommations annuelles sont détaillées par énergie FINALE :

  • Gaz PCS
  • Fioul PCS
  • Bois PCI
  • Électricité
  • Réseaux urbains

Les consommations annuelles sont détaillées également par poste:

  • Chauffage
  • Refroidissement
  • ECS
  • Auxilliaires de ventilation, correspondant aux consommations des ventilateurs locaux des émetteurs (type ventilo-convecteur, aérotherme,...), les puissances liées au scénarios de ventilation et les consommations d’auxiliaire des PAC sur air lorsqu'une puissance des ventilateurs au niveau de la source amont est renseignée.
  • Auxilliaires de distribution, correspondant aux consommations des pompes de distribution hydraulique.
  • Éclairage. Si un calcul préalable d'Enelight a été effectué.
  • Usage spécifique, déterminé suivant les scénarios d'apports internes (puissances dissipées) mis en place dans la simulation (aux niveaux des zones et du projet pour les consommations hors volume).
  • Production photovoltaïque

Il est possible de visualiser le détail d'une génération en cliquant sur ClimApppieces - climoccpiece05.png


Le bouton Consommation - exportexcel.png permet d'obtenir le détail horaire de ces consommations par poste et énergie.


Le détail des résultats intermédiaires des consommations (rendements horaires, pertes, etc...) sont disponibles à partir des graphiques experts.

3 Sous-dimensionnement

La dernière colonne présente la durée du plus long sous-dimensionnement par génération et par poste. A chaque pas de temps, si la génération n'est pas en mesure de fournir l'énergie demandée sur un poste, celle-ci est reportée sur l'heure suivante. De fait, Pleiades cumule pour chaque poste, le nombre d'heures successives où les besoins n'ont pas été couverts.

Il n'y a pas de blocage du calcul, cependant une simulation cohérente ne doit mener à aucun sous-dimensionnement de la production.

A titre d'exemple, la méthode Th BCE utilisée en RT2012 prévient lors de sous-dimensionnement de plus de 6 heures et rend le projet non conforme au delà d'un sous-dimensionnement de plus de 72 heures. Dans le cas particulier où la production (notamment d'ECS) est réalisée par un système à accumulation, le calcul RT2012 est bloqué si le sous-dimensionnement dépasse 24 heures.


Les consommations induites par les consignes de température prennent en compte les imprécisions de la régulation des émetteurs. Ces imprécisions de régulation des émetteurs sont issues de la variation temporelle et de la variation spatiale paramétrées pour l'émetteur. Ainsi, les besoins sont différents que l'on fasse un calcul avec systèmes ou sans système (et donc en prenant en compte l'émetteur et son imprécisions de régulation) ou pas.


Exemple : La consigne de chauffage est de 19°C, l'émetteur à une imprécision de régulation de 2°C.

  • Le calcul sans équipement sera fait en considérant une consigne à 19°C.
  • Le calcul avec équipement sera fait en considérant le cas le plus défavorable et donc une régulation à 21°C (19°C+2°C).

Les besoins sont donc différents.

Pour obtenir une régulation correspondant parfaitement à la température de consigne, il faut donc que l'imprécision de régulation soit de 0°C.

Cette imprécision de régulation est paramétrée via la variation temporelle et spatiale de l'émetteur.