© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Protection (Bibliothèque)












Protection

1 Généralités

Les IconeProtection.png protections solaires mobiles définies dans ce sous-onglet sont uniquement utilisées pour le calcul réglementaire Icone RT.png RT2012, RTex Rtexprojet - boutonrtex.png et pour le module de climatisation Clim - clim.png .

Pour prendre en compte des protections solaires dans le calcul par simulation dynamique Comfie (STD) Icone STD.png, vous devez utiliser des scénarios d'occultation.

En dimensionnement de chauffage Depergeneral - clim.png, les apports solaires ne sont pas pris en compte, donc les protections n'ont pas d'incidence sur les résultats.

2 Principe général

Le paramétrage des protections solaires est défini dans le § 7.13 de la méthode.

Les protections solaires sont appliquées aux fenêtres suivant des ratios surfaciques de baie protégée par la première protection mobile (PM1) et/ou par la seconde protection mobile (PM2). Ces ratios de surface sont associés à la baie et évoluent à chaque pas de temps.

La Gestion des Protections Mobiles permet de déterminer :

  • les types de gestion ;
  • quand appliquer ces types de gestion ;
  • comment appliquer ces types de gestion.

En termes de protections, la baie est caractérisée par deux protections mobiles, dont on définit les types :

  • la première protection mobile (PM1) est de type volet, store enroulable ou store orientable (vénitien). Elle est également caractérisée par sa position (intérieure, intégré ou extérieure). Le store vénitien n’est permis que pour les baies verticales.
  • la seconde protection mobile (PM2) vient en complément de la première et a une unique fonction d’anti-éblouissement. Sa gestion est manuelle et sa position intérieure. Son mode d'utilisation est totalement conventionnel.

Les schémas ci-dessous présentent les modes de gestion par type de protection mobile et la répartition des modes de gestion.

Menuiserieprotection - protec2.png
Menuiserieprotection - protec3.png

Les calculs des caractéristiques thermiques (Uw), de rayonnement solaire (Sw) et de rayonnement lumineux (TL) sont effectués de manière automatique pour chaque fenêtre dans le projet.

L’ensemble des protections solaires sont utilisables avec les baies définies en saisie "calculée". Dans ce cas, les caractéristiques des baies avec protection fournies au moteur de calcul RT 2012 sont définies suivant la norme EN 13363-2 (facteurs solaires méthode calculées).

Un clic dans la liste suffit à faire apparaître toutes les caractéristiques de la protection.

Chaque protection se caractérise par :

  • Ses caractéristiques physiques.
  • Ses caractéristiques solaires et lumineuses
  • Son paramétrage de gestion automatique

3 Caractéristiques physiques

Protection - prot40.png

Les caractéristiques physiques sont:

  • Le type : Aucune, Volet, store enroulable ou store orientable (vénitien) ainsi que la gestion
  • La position de la protection solaire : intérieure, extérieure ou intégrée (dans ce cas, elle se situe entre les 2 premiers verres)
  • La présence éventuelle d’une seconde protection mobile. Elle a pour seule fonction celle d’anti-éblouissement et peut venir suppléer la première. Suivant le § 7.13.3.5 de la méthode Th-BCE, elle n’a un impact que sur les éclairements transmis au groupe et sa gestion est manuelle.
  • L’espacement entre la protection et le vitrage. Ce champ n’est pas disponible pour une protection intégrée (La protection solaire est supposée au centre de la lame de gaz séparant les 2 verres).
  • La classe d’étanchéité de la protection solaire établie suivant la norme NF EN ISO 10077-1 et NF EN 13125 reprise dans le § 2.2.2. des règles Th-U fascicule 3 (non disponible pour une protection intégrée).

Si la protection solaire est « non étanche », un bouton d’options permet de détailler la ventilation de la lame d’air entre la protection et le vitrage. Par défaut, les stores sont supposés ouverts en bas et sur les côtés de la baie et les stores vénitiens sont supposés ouvert en bas, sur les côtés et en façade.

La modification de ces options n’est prise en compte que pour une saisie en valeurs calculées du vitrage, suivant la norme EN 13363-2.


Protection - prot3.png

Dans cet exemple, les cotés de la lame d'air entre le vitrage et la protection (Ar et Al) sont 100% ouvert ainsi que le bas de la lame d'air (Ab). Le dessus de la lame est fermé (At) et la protection n'est pas ajourée (Ah).

Si la protection solaire est « étanche », de classe connue ou non, les champs complémentaires Rf (Résistance thermique de la fermeture) ou type de fermeture permettent de déterminer ΔR, la résistance thermique additionnelle en (m².K)/W apportée par l’ensemble fermeture – lame d’air. Celle-ci est également directement éditable dans l’interface. Le détail de la méthode calcul de ΔR suivant la classe d’étanchéité ainsi que les valeurs par défaut proposées en fonction du type de fermeture sont issue du § 2.2.2 des règles THU- fascicule 3.

La méthode de calcul de ΔR à partir d’une valeur de Rf n’est valable que pour Rf > 0,3 m².K/W.


  • Pour les stores vénitiens, les caractéristiques géométriques des lames sont nécessaires : largeurs de lames et distances entre les lames suivant la vue ci-dessous.
Protection - prot5.png

4 Caractéristiques solaires et lumineuses

Protection - prot7.png

Les caractéristiques prises en compte sont visualisées en cliquant sur Protection - prot6.png:

Protection - prot8.png

Pour le calcul de la transmission lumineuse de la baie avec protection solaire :

  • Le facteur de transmission lumineux dans le sens du rayonnement solaire tau v
  • Le facteur de transmission lumineux dans le sens opposé au rayonnement solaire tau v’
  • Le facteur de réflexion lumineux dans le sens du rayonnement solaire ro v
  • Le facteur de réflexion lumineux dans le sens opposé au rayonnement solaire ro v’


Pour le calcul de la composante Sg 1 du facteur solaire de la baie avec protection solaire:

  • Le facteur de transmission solaire dans le sens du rayonnement solaire tau e
  • Le facteur de transmission solaire dans le sens opposé au rayonnement solaire tau e’
  • Le facteur de réflexion solaire dans le sens du rayonnement solaire ro e
  • Le facteur de réflexion solaire dans le sens opposé au rayonnement solaire ro e’


Pour le calcul de la composante Sg 2 du facteur solaire de la baie avec protection solaire:

  • Le facteur de transmission du rayonnement thermique en grande longueur d’onde tau th.
  • L’émissivité dans le sens du rayonnement solaire Epsilon.
  • L’émissivité dans le sens opposé au rayonnement solaire Epilon’

Par défaut tau th = 0 et epsilon = epsilon ’ = 0.9

5 Le paramétrage de la gestion automatique

Protection - prot9.png

Ces caractéristiques sont disponibles pour les volets, stores et stores vénitiens avec automatisme. L’objectif de ce paramétrage de définir à chaque pas de temps le ratio de fermeture des protections mobiles nommé Rprot dans la méthode. Pour la gestion manuelle des protections, le calcul conventionnel est explicité au § 7.13.3.2 de la méthode Th-BCE et les valeurs prises en compte sont fournies au § 7.13.3.3.

Dans le cas d’une dérogation manuelle de la protection solaire, la part dérogée des baies et son ratio de fermeture Rprot sont déterminés conventionnellement par la méthode sur le principe de la gestion manuelle uniquement durant les périodes d’occupation et en période de jour. La détection de présence éventuelle Protection - prot10.png modifie les valeurs conventionnelles utilisées pour la part des baies faisant l’objet d’une dérogation (§ 7.13.3.3 de la méthode Th-BCE).

Le ratio de fermeture des protections mobile Rprot est géré en automatique (hors dérogation) en fonction de :

  • La saison : chauffage, mi-saison et refroidissement, définie en fonction des besoins de chauffage et/ou de climatisation (§ 6.3 méthode Th-BCE)
  • L’occupation définie suivant l’usage de la zone.
  • La période jour ou nuit définie en fonction du type d’horloge (§7.13.3.2.7 de la méthode).

3 cas sont possibles :

  • Il n’y a pas d’horloge, aucune distinction ne sera faite entre les périodes de jour et de nuit.
  • L’horloge est crépusculaire, cette distinction sera automatique en fonction de l’éclairement incident sur la baie.
  • L’horloge programmable est définie sur chaque saison. La matrice correspondante Protection - prot11.pngdoit être remplie.
Protection - prot12.png

On sélectionne les horaires correspondant à la plage de suppression de la protection.

Pour cela, il faut utiliser la palette de gauche avant de cliquer à droite pour les affecter.

  • L’éclairement incident sur la baie Etp (§7.13.3.2.2 de la méthode) durant les périodes jour. En fonction d’un seuil d’éclairement défini par l’utilisateur, Rprot prendra des valeurs différentes. Il convient d’augmenter le ratio de fermeture Rprot lorsque l’on dépasse ce seuil.
  • La température opérative de la zone durant la période estivale(§7.13.3.2.8 de la méthode). La stratégie de fermeture en fonction de la température ressentie en été fait intervenir une fonction hystérésis décrite ci-dessous dans le cas classique ou le ratio de fermeture est augmenté lorsque la température intérieure augmente:
Protection - prot13.png

Avec Rprot 1 et Rprot 2 étant les valeurs issues de la matrice définie par l’utilisateur.

Pour définir un automatisme, il faut définir le seuil d’éclairement, les seuils de température opérative, la configuration de l’horloge (avec éventuellement les horaires de programmation) et la matrice correspondante Rprot.

Il existe également un "Seuil de vent" (utilisée en gestion automatique) qui permet de fixer le seuil de vitesse de vent pour laquelle la protection (extérieure) est remontée.

6 Cas des stores vénitiens en RT Ex

Les stores vénitiens nécessitent la saisie de matrices Th pour la prise en compte de la variation de la protection en fonction de l'inclinaison des lames et de la hauteur du soleil.

Ces matrices ne peuvent pas être prisent en compte en RT Ex car la méthode Th-CE Ex ne le permet pas.

Ainsi, les stores vénitiens ne sont pas utilisables en RT Ex.

MatriceTh.png


7 ACV

La définition des données pour Pleiades ACV s'effectue sur le même principe que pour les Matériaux.