© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Eclairage artificiel (Onglet Plan et Feuille RT 2012 Rtex du Modeleur)












Palette Équipement d'éclairage du modeleur

1 Attribuer des équipements d'éclairage

Concernant les types d’équipement d'éclairage et leur création, voir la partie correspondante du Manuel de la Bibliothèque. L'affectation peut également être effectuée dans la feuille STD.

Il faut veiller à affecter des équipements d'éclairage cohérents avec l'usage de la zone. Il n'est pas nécessaire d'affecter d'équipements d'éclairage à des usages d'habitation, les scénarios étant conventionnels. Suivant le § 9.1.3.6.2 : Le calcul est entièrement conventionnel pour les usages d'habitation (individuel ou collectif). L'impact sur les consommations ne résulte donc que des caractéristiques des baies.


left" style="padding : 0 10px 0 0;Un clic sur le bouton d'affichage provoque l'ouverture d'une fenêtre proposant la bibliothèque des équipements disponibles depuis Pleiades.

Eclairage - feuilleequip51.png
ChoixBiblio00.png

L'affectation s'effectue par un clic sur le lien bibliothèque ChoixBiblio01.png pour sélectionner le composant depuis la bibliothèque projet ou la bibliothèque générale. Le bouton ChoixBiblio02.png permet d'éditer le composant pour une modification éventuelle dans la bibliothèque projet .

Il faut alors sélectionner l'équipement dans la liste puis cliquer sur l'une des pièces à laquelle on souhaite l'affecter. La pièce est alors colorée en rouge. Il est ainsi facile de vérifier quelles pièces ont reçu un éclairage de chaque type : l’équipement sélectionné dans la liste apparaît en rouge sur le plan.

Il est également possible d'affecter une zone à un ensemble de pièce en définissant un cadre (apparaissant en vert lors de l'affectation).

Tuto1zonagert - affectgroupe1.png
Suivant la fiche d'application "Comment identifier l’usage d’un bâtiment et l’exigence associée ?" :

Identifier les types de locaux (à partir de la liste en annexe 1) présents dans le bâtiment. Lorsqu’un local associé ne figure pas dans la liste, on utilise un local ayant le niveau d’apports internes le plus proche.

Ainsi, il faut saisir un système d'éclairage pour toutes les pièces, même si le type de pièce ne figure pas dans la liste proposée.


2 Le nombre de circuits (ou prise en compte du fractionnement de l'éclairage) (§ 9.1.3.6 de la méthode)

La prise en compte du fractionnement de l’éclairage artificiel en fonction des apports de lumière naturelle suppose que :

  • tout ou partie de la surface d’un local peut avoir ou non accès à l’éclairement naturel,
  • Si seulement une partie du local a accès à l’éclairement naturel, il peut y avoir une gestion de l’éclairage en fonction de la lumière naturelle uniquement dans cette partie du local. On définit donc deux coefficients C2 par local.
  • Le système de gestion fractionné gère indépendamment la partie ayant accès à l’éclairement naturel et la partie n’y ayant pas accès. Lorsque le système n’est pas fractionné, c’est la partie sans accès à l’éclairement naturel qui impose le fonctionnement de l’éclairage artificiel pour l’ensemble du local.
  • Lorsqu’une partie seulement de local a accès à la lumière naturelle, on considère que l’éclairement naturel intérieur dans la zone n’y ayant pas accès n’est pas nulle mais est égal au quart de l’éclairement naturel intérieur de la zone y ayant accès (Einat/4).

3 La fraction d'accès à la lumière naturelle (§ 9.1.3.6 de la méthode)

left" style="padding : 0 10px 0 0; Vous devez déterminer pour chaque local la part (ou fraction) d'accès à l'éclairage naturel de chaque pièce à partir de la fonction correspondante.

Eclairage - fraction2.png
Pour les usages d'habitation (individuel ou collectif), cette détermination n'est pas à effectuer car les algorithmes de la méthode sont totalement conventionnels pour cet usage. Suivant le § 9.1.3.6.2 : Le calcul est entièrement conventionnel. L'impact sur les consommations ne résulte donc que des caractéristiques des baies.


Suivant la méthode, les locaux ayant un accès effectif à l’éclairage naturel sont constitués :

  • des groupes munis de baies et dont la profondeur est inférieure ou égale à :

2,5*(hLi – hTa) [m]

hLi étant la hauteur du linteau par rapport au sol [m] et hTa la hauteur du plan de travail (plan de référence) par rapport au sol [m].

  • pour les groupes d’une profondeur plus importante, des parties des groupes situées à une distance d’une baie inférieure à 2,5*(hLi – hTa), sous réserve que les luminaires éclairant ces parties soient commandés de façon indépendante,
  • des parties du groupe munies de parties vitrées uniformément réparties en toiture (éclairage zénithal, sheds, lanterneaux).

On appelle profondeur, la distance, perpendiculaire au centre de la paroi vitrée, entre celle-ci et une autre paroi du local.

La fraction d'accès à l'éclairage naturel est donc définie par l'utilisateur pièce par pièce en fonction de la distance 2,5x(hLi – hTa) de chaque baie verticale. Celle-ci est tracée directement lorsque vous passez sur les parois. De plus, un dégradé de gris permet de visualiser les niveaux d'accès affectés par pièce.

Eclairage - fraction3.png


Eclairage - profondeurpenetration.png

Les profondeur de pénétration (2,5x(hLi – hTa)) et profondeur dans la pièce (après soustraction du retrait au nus intérieur de la fenêtre) sont indiqués. En maintenant le bouton "Ctrl" enfoncé, Il est également possible d'afficher l'ensemble des lignes de pénétration par pièce.

Dans le cas ou des demi-niveaux avec des demi-menuiseries ont été crées, l'outil permettant de proposer automatiquement un pourcentage d'accès à la lumière ne sera pas adapté. Il est alors nécessaire de calculer manuellement ce pourcentage.


Eclairage impossible en RT Existant: Suivant le §7.3.4 de la méthode Th CEx, l’accès à l’éclairage naturel est nul pour les parties des locaux sans baies situées à moins de 5 m des parois extérieures, si ces parois sont sans interdiction de percement par des règles d'urbanisme. L’accès à l’éclairage naturel est impossible pour les autres parties de locaux.