© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Règles d'affectation des impacts : multi bâtiment, multi usages(Arbres RE2020ACV)
















Règles d'affectation d'un composant : Cas multi-bâtiments, multi-zones,etc.


Dans le cas d’un bâtiment multi-usage ou d'une opération multi-bâtiments, et lorsqu’un composant ne peut pas être affecté à une entité programmatique de manière évidente, alors le composant peut être affecté en utilisant les règles d’affectations suivantes.

Cette page réunit l'ensemble des règles d'affectation des impacts d'un composant selon les différents cas qu'il est possible de rencontrer.
Ces règles sont disponibles 4.2.1.1.4 de l'arrêté du 4 août 2021.

1 Principe 1


Tout composant pouvant être affecté spécifiquement à une seule entité programmatique parce qu’il ne sert que pour cette entité est affecté à cette entité.


2 Principe 2 : règles applicables aux appareils élévateurs


Règle 1 : Les infrastructures et la machinerie liées aux appareils élévateurs sont affectées au prorata du nombre de niveaux concernés par chaque entité programmatique.

Règle 2 : Pour les étages comprenant plusieurs entités programmatiques : la SDP est utilisée pour pondérer le tantième d’étage affecté à l’activité.

Rège 3 : Pour les étages occupés par des aires de stationnement, il faut utiliser une règle similaire à l’affectation des impacts des aires de stationnement pour chaque entité programmatique (exemple : 1 place de stationnement par logement, 1 place de stationnement pour X m² de bureaux, etc). (idem principe 3)

Règle 4 : Si une entité programmatique est située uniquement en rez-de-chaussée, sans niveaux inférieurs, les appareils élévateurs ne lui sont pas affectés.


3 Principe 3 : règle applicable aux aires de stationnement


Pour les composants des aires de stationnement, il faut à chaque fois que possible utiliser les règles associées à l’opération (règles induites par le plan local d’urbanisme ou le maître d’ouvrage par exemple) pour chaque bâtiment ou chaque entité programmatique.

Exemple : 1 place de parking par logement, 1 place de parking tous les X m² de bureaux, etc.

4 Principe 4 : règles applicables aux équipements mutualisés de production d’énergie


L’impact d’un système collectif de production entre bâtiments ou entre entités programmatiques (exemple : chaudière collective) est affecté à chaque bâtiment ou entité programmatique au prorata de ses consommations.

Pour les productions locales d’électricité (production PV par exemple), le choix est laissé au maître d’ouvrage de définir l’affectation des impacts de la production, dans le cadre d’une opération multi-bâtiment, selon l’une des deux méthodes suivantes :

- Affectation des impacts de l’équipement et les bénéfices de la production au bâtiment qui la supporte.
- Répartition des impacts et bénéfices au prorata de la surface de référence de chaque bâtiment.

5 Principe 5


Lorsqu’aucun des principes précédents ne s’applique, l’impact des composants est rapporté à chaque entité programmatique au prorata de la surface de référence.

Dans ce cas là, Pleiades effectue la répartition automatiquement au prorata des surfaces de références :

- dans chacune des zones en affectant le composant au niveau Zonesthermiques - icobat.png Bâtiment

- dans chaque bâtiment en affectant le composant au niveau Fonctionnement - sitee.png Projet