© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Choisir un matériau (Arbre INDALO)












Choisir un matériau INDALO


Les matériaux INDALO permettent de représenter trois type de produits susceptibles d'émettre dans l'air ambiant :

Les matériaux INDALO sont regroupés :

  • Par Catégories : Fenêtre, Finition, Joint-colle, Matériau brut, Mur, Plafond, Porte, Sol
  • Par Types : Virtuel, Générique, Produit


Il est obligatoire de compléter les matériaux INDALO de l'ensemble des menuiseries présentes dans le projet. En effet, cela impacte notablement le calcul, comme précisé ici, rubrique Actions autonomes du module INDALO


1 Catégories

Les catégories sont au nombre de huit. Elles peuvent être liées à des Icone fenetre.png fenêtres et portes, des Icone etat surf.png états de surface ou du Indalo mobilier00.PNG mobilier.

2 Type

Trois types de matériaux sont disponibles suivant les connaissances du projet à simuler :

  • Matériaux virtuels
  • Matériaux génériques
  • Matériaux produits

2.1 Matériaux virtuels

Dans le cas où l’on n’a encore aucune idée des matériaux, il est possible de choisir des matériaux “virtuels” associés à l’étiquetage réglementaire. Ce sont des matériaux qui émettent les polluants de la réglementation dans le cas le plus défavorable et correspondant à leur classe (A+, A, B, C). Par exemple, si un matériau A+ est choisi, il émettra les polluants dans le cas le plus défavorable, c’est à dire à la limite du passage de la catégorie A+ à A.

Attention, les seuils de la réglementation peuvent être très élevés suivant les polluants. En conséquence l’utilisation de ces matériaux dans les simulations pourra conduire à des résultats de concentration très élevé. En outre, dans le cas d’une utilisation mixte de matériaux virtuels et de matériaux génériques ou produits, les matériaux virtuels auront tendance à émettre bien au dessus des deux autres types, voir “étouffer” ceux-ci. Dans ce cas les résultats seront à analyser avec précautions.

Les seuils, rappelés ci-dessous, sont issus de la réglementation : lien vers celle-ci.

Indalo tableau polluants.png

2.2 Matériaux génériques

Ce sont des matériaux génériques dont les émissions ont été mesurées en laboratoire et anonymisées. Ceci permet par exemple d’avoir une vue plus générale sur la différence entre deux produits (Ex: une peinture acrylique ou une peinture aqueuse) et donc de faire des tests suivant ce que l’on connaît du produit.

2.3 Matériaux produits

Ce dernier cas correspond à des matériaux précis, connus précisément et commercialisés. Leurs données d’émissions ont été fournies par le fabricant.

3 Labels

Actuellement, 4 labels sont disponibles pour avoir différencier les matériaux. Ils sont calculés automatiquement à partir des émissions disponibles pour le matériau.

3.1 Réglementation française (A+, A+est, A, B, C)

Ce label classe les matériaux selon leurs émissions à 28 jours pour 11 polluants (COV) comme le formaldéhyde, le toluène, d’autres COV et les COV totaux. Les niveaux sont appliqués par rapport aux barèmes de la réglementation.

Indalo etiquetage.png

Note A++
Pour améliorer le choix des matériaux, et mettre en avant les moins émissifs, la notation A++ a été ajoutée à l’étiquetage réglementaire français. Cette note correspond aux seuils du niveau A+ divisés par deux.


3.2 Emicode (EC1PLUS, EC1, EC2, >EC2)

Ce label concerne les joints et les adhésifs. Une version simplifiée du label a été utilisée et ne prend en compte que les émissions en COV Totaux à 28 jours.

Indalo emicode01.png
Indalo emicode02.png

3.3 EN 312-1 (E1, E2)

Ce label ne concerne que les matériaux en bois. Le niveau E1 correspond à une émission en formaldéhyde du matériau inférieure à 124 µg.m-2.h-1 (E2 si supérieure).

3.4 M1 : “Finnish voluntary emission classification of building materials” (M1eq, M2eq, M3eq)

Ce label Finlandais concerne les matériaux de construction, les équipements, les aménagements et les meubles (sans rembourrage ni revêtements textiles) utilisés dans les espaces de travail ordinaires et les résidences. Une version simplifiée du label a ici été utilisée (eq) et classe les matériaux selon leurs émissions après 4 semaines en COV totaux et en formaldéhyde uniquement.

Indalo finish.png
Indalo finish02.png

3.5 Remarques

“_est” pour “estimé”
Pour certains labels, il est possible de voir apparaître l'abréviation “_est” pour “estimé” à la suite d’un label. Cela signifie que les émissions d’au moins un polluant rentrant dans le calcul réel du niveau du matériau selon le label n’était pas disponible. Par exemple, un matériau A+ signifie qu’on disposait des niveaux d’émissions pour tous les polluants de l’étiquetage réglementaire français, et même si une émission était nulle. En revanche, un matériau A+_est signifie que l’émission d’au moins un des polluants de l’étiquetage était manquante. Dans ce cas l’émission est considérée comme nulle pour le calcul (et dans les simulations) et le niveau a été calculé en considérant cette émission nulle, mais manquante. On n’a cependant aucune information si le matériau n’émettait réellement pas le polluant, ou si l’émission n’a juste pas été fournie/obtenue/mesurée.

Par défaut, l’EMICODE et le M1 sont toujours en “_est” car une version simplifiée a été utilisée pour ces labels.

“_auto_déclaré”
Pour certains labels, il est possible de voir apparaître l'abréviation “_auto_déclaré” à la suite de celui-ci. Cela signifie que les mesures d’émission de polluant du matériau correspondant n’ont pas été réalisées par un laboratoire accrédité indépendant, mais par le fabricant du matériau par exemple.