© IZUBA énergies
Aller à : navigation, rechercher

Entrées d'air (Bibliothèque)











Entrées d'air

Les IconeEntreeAir.png entrées d'air définies dans le § 7.8.3.2 de la méthode, sont utilisées dans le calcul pour déterminer le bilan aéraulique au sein d'une zone.

Icone STD.png Pour prendre en compte la ventilation en STD, vous devez soit définir des scénarios, soit affecter des bouches de ventilation, des entrées d'air et des ventilations mécaniques. Pour plus de détail, voir la page Calcul Aéraulique


Les entrées d'air peuvent être associées par la suite dans le projet à des bouches de ventilation d'extraction ou d'insufflation afin de créer un système complet de ventilation.

Une entrée d'air représente un "trou" permettant de laisser entrer ou sortir l'air.


Les entrées d'air proposées dans la bibliothèque du logiciel sont utilisées dans les assemblages de ventilation pour la définition des ventilation hygroréglable suivant les avis techniques. Les débit d'air des modules ainsi proposés correspondent à des débits pondérés pour l'ensemble du système de ventilation (entrée d'air + extraction suivant la configuration d'installation).


Les entrées d'air peuvent être de type autoréglables / hygro ou fixe.

Si l'entrée n'est pas autoréglable (fixes ou hygro), le débit d'air passant par la bouche est défini sur la base du module Mj de l'élément. Le débit est recalculé en fonction du différentiel de pression ΔP suivant l'équation 240 de la méthode. La distinction entre les entrées d'air fixes ou hygroréglable n'est pas utilisée par le moteur, elle permet juste de différentier les entrées d'air au niveau de la fiche de synthèse standardisée de l'étude.

Pour les entrées d'air autoréglables, l'utilisateur doit définir le fonctionnement de la bouche sur les quatre portions de la courbe caractéristique de l'entrée d'air.

Entreedair - enrteeair3.png
Entreedair - enrteeair2.png
  • Entre 0 et ΔP1 : il s'agit de la partie principale de la courbe.
  • Entre ΔP1 et ΔP2 : il s'agit à proprement parler de la partie autoréglable de la courbe. Il est constitué d'un partie linéaire.
  • Au delà de ΔP2 : on retrouve le comportement d'une entrée d'air fixe.
  • Si ΔP négatif : un dispositif anti-retour peut être mis en œuvre. r est le coefficient de réduction anti-retour, compris entre 0 et 1. En l’absence d’anti-retour, il est égal à 1. S'il vaut 0, aucun débit n'est possible dans le sens sortant.
La pente de la partie linéaire Entre ΔP1 et ΔP2 doit être strictement positive.


Le débit au niveau du "Module" entrée d'air est donné sous 20 Pa.

Dans le logiciel, on demande de renseigner les débits pour delta P1 et pour delta P2.

Le logiciel calcule alors automatiquement la valeur pour ce "Module" (donc sous 20 Pa) en fonction du débit et de la pression renseignée sous delta P1.