Cette documentation concerne SEULEMENT Pleiades v3.x et novaEQUER v1.x.
Pour consulter la dernière version de la documentation
nous vous invitons à consulter le lien
documentation de Pleiades 4
Index
Aller à : navigation, rechercher

STD Comfie / Projet / Calcul aéraulique / Bouches de ventilation

Cette fenêtre présente les caractéristiques des Bouche - bouche1.png bouches de ventilation prises en compte en STD.

La création d'une bouche s'effectue dans les Pieces - icoPiece.png pièces situées dans une Envstd00.png enveloppe aéraulique :

Bouchestd01.png


Bouchestd02.png

Cliquer sur les flèches en haut à droite de ce cadre pour passer d'une bouche à l'autre.

Depuis l'arborescence, il est possible de déplacer les bouches d'une pièce à l'autre, ou d'effectuer des opérations copier/coller/supprimer depuis le clic droit.

1 Utilisation de la bouche suivant les différents modes de calcul

Bouchestd03.png


Une bouche de ventilation utilisée en STD peut également être prise en compte pour le calcul RT2012 ou pour le dimensionnement de chauffage et de climatisation. Si la coche STD n'est pas active, la bouche n'est pas prise en compte en STD et apparaît grisée dans l'arborescence.

Bouchestd04.png

2 Paramètres généraux

Bouchestd05.png


La bouche peut être définie comme une bouche de soufflage ou de reprise.

Si la bouche utilise une bouche de bibliothèque, son type est alors celui de la bouche de bibliothèque .

Le champ nombre correspond à un coefficient multiplicateur des débits pris en compte au niveau de la bouche, quel que soit son mode de saisie. Dans le cas d'un débit fixe ou pour une bouche de bibliothèque, le débit résultant est mentionné au dessous.

3 Régulation

Le débit d'air pris en compte au niveau d'une bouche peut être défini suivant trois modes :

Bouchestd06.png

3.1 Débit constant

Bouchestd07.png


Le débit constant est appliqué à tous les pas de temps de la STD. Si la bouche est également utilisée pour le dimensionnement, ce débit est commun aux deux calculs.

Le tableau d'aide ci-dessous, proposé également dans les modules de dimensionnement, est disponible et reprend les valeurs par défaut des réglementations en vigueur :

Bouchestd10.png

3.2 Débit scénarisé

Bouchestd08.png


Le débit au niveau de la bouche est défini suivant un scénario entièrement paramétrable par l'utilisateur. Seuls les débits définis en m3/h sont acceptés.

3.3 Débit de la bouche de bibliothèque

Bouchestd09.png


Le débit est défini au niveau de la bouche de bibliothèque . Il est ensuite adapté aux contraintes de la STD. Si la bouche est également utilisée pour le calcul RT2012, ce débit est commun aux deux calculs.

Comme pour le calcul RT2012, les débits sont ensuite corrigés suivant la méthode Th-BCE avec les coefficients de certification Cdep et réduction du débit Cndbnr.

Pour les bouches de type résidentiel, le débit effectif constant est effectué au prorata du débit de base et de pointe en fonction du mode gestion manuel ou automatique d'enclenchement du débit de pointe de la méthode Th-BCE.

Pour les bouches de type non résidentiel, la bascule entre le débit d'occupation et d’inoccupation est ajustée en fonction du scénario d'occupation effectif de la zone dans laquelle se situe la bouche.

Cliquer sur le bouton retour Bibliothèque pour visualiser et éventuellement modifier ses caractéristiques.

4 En reprise : destination de l'air

Bouchestd11.png


L'air extrait peut être évacué vers l'extérieur :

  • soit directement;
  • soit via une ventilation mécanique SF d'extraction ou double flux. Dans ce dernier cas, il est indispensable de lier la bouche à l'objet IconeVentilMeca.png Ventilation mécanique correspondant. La saisie de la ventilation mécanique double flux est nécessaire si vous disposez d'un échangeur double-flux.

5 En soufflage : origine de l'air

Bouchestd12.png


Au choix, l'air neuf peut être issu :

  • directement de l’extérieur,
  • de l'extérieur, via une ventilation mécanique SF de soufflage ou double flux. La saisie de la ventilation mécanique double flux est nécessaire si vous disposez d'échangeur double-flux.
  • d'une source d'air à température scénarisée, donc définie par un scénario .
  • d'une source d'air à température fixe.
Attention, les besoins énergétiques (et consommations) liés à la mise en température de l'air soufflé provenant d'une source d'air (cas température scénarisée ou température fixe) ne sont pas calculées ni pris en compte dans les bilans énergétiques.


Les options Pièce et Puits climatique seront prochainement disponibles.