Cette documentation concerne SEULEMENT Pleiades v3.x et novaEQUER v1.x.
Pour consulter la dernière version de la documentation
nous vous invitons à consulter le lien
documentation de Pleiades 4
Index
Aller à : navigation, rechercher

FAQ Pleiades / FAQ RT2012 / Bati 1

1 Circulations communes dans les logements collectifs

1.1 Comment définir les circulations communes sans émetteur des logements collectifs ?

Les circulations communes peuvent être considérées dans ou hors de l’enveloppe chauffée en fonction de chaque projet. Les règles de définition de l’enveloppe chauffée (et des parois déperditives) sont issues du § 1.5.3 du fascicule 1/5 des règles Th U. Celles-ci n'ont pas été modifiées depuis la RT2005.


Pour résumer, les circulations peuvent être considérées dans l’enveloppe chauffée, donc dans un groupe, si :

  • ses parois extérieures ont le même niveau d'isolation que le reste du bâti
  • elles se situent physiquement dans le volume intérieur (voir le schéma des règles Th U)
  • aucune trappe ou gaine de désenfumage n'est ouverte en permanence
  • elle est équipée de dispositifs de fermeture des portes sur LNC (local non chauffé), sas à l'entrée ou portes à fermetures entre étages.

Dans le cas contraire, ces circulations doivent être définies dans un espace tampon (solarisé ou non).


1.2
Les circulations communes des logements collectifs situées dans le volume chauffé sont-elles comptabilisées dans la surface du groupe ?

Réponse DHUP:


Non.

Même si les circulations communes sont dans l’enveloppe isolée, il a été décidé de ne pas les intégrer à la Shab mais seulement à la SHONRT pour différentes raisons (principalement à cause des besoins d'ECS).


1.3 Les baies (et portes) des circulations communes interviennent-elle dans l'exigence de moyen sur le surface minimale des baies (article 20 : surface vitrée<1/6 Shab) ?

cf FAQ 224 du site rt-batiment. Comment prendre en compte les différentes surfaces des volumes intérieurs considérés comme chauffés dans la RT 2012 ? (28 février 2013)

Les parois extérieures d’un volume intérieur considéré chauffé au sens de la réglementation thermique (définition dans le fascicule 1/5 des règles Th-U) sont à intégrer au calcul des déperditions.

Par contre la surface associée à ces locaux n’est pas à prendre en compte, en bâtiment à usage d’habitation, dans le calcul de la Shab. On doit néanmoins la prendre en compte pour le calcul de la SHONRT.

La surface des baies des volumes intérieurs considérés chauffés et donnant sur l'extérieur participe au respect de l’exigence de surface de baies pour les maisons individuelles et les logements collectifs (article 20 de l’arrêté du 26 Octobre 2010).


En complément, voyez ici :

Comment l'article 20 est-il validé ?

et ici :

Comment prendre en compte les différentes surfaces des volumes intérieurs considérés comme chauffés dans la RT 2012.