Cette documentation concerne SEULEMENT Pleiades v3.x et novaEQUER v1.x.
Pour consulter la dernière version de la documentation
nous vous invitons à consulter le lien
documentation de Pleiades 4
Index
Aller à : navigation, rechercher

Climatisation / Projet / Pièce / Ventilation

La saisie est comme au calcul de dimensionnement de chauffage et de dimensionnement de climatisation. Les saisies sont effectuées dans Alcyone.

ClimVentpieces - deperpiece3.png

Les apports par ventilation sont décomposées en 4:

1 Les infiltrations

Elles sont calculées sur la base d'un coefficient d'exposition proposé suivant la norme 12831.

ClimVentpieces - deperpiece30.png

Comme dans la norme, un facteur 2 est introduit dans le calcul car la valeur de n50 est donnée pour le bâtiment entier. Le calcul doit prendre en compte le cas le plus défavorable, dans lequel tout l'air d'infiltration entre sur une seule face du bâtiment.

Si la pièce est en surpression, les infiltrations sont considérées comme nulles.

2 L'air introduit

Il correspond au débit par les bouches de soufflage d'air neuf de la pièce corrigé éventuellement par le rendement de l'échangeur double flux.

3 La compensation de l'extraction (les entrées d'air)

Un bilan de l'ensemble des bouches d'extraction et de soufflage du bâtiment est effectué. Sur cette base, si le débit extrait est supérieur au débit soufflé, la différence entre extrait et soufflé doit être compensée par les entrées d'air et défaut d'étanchéité du bâtiment. Ce débit compensé est réparti sur chaque espace du bâtiment à partir de la perméabilité (entrées d'air et défaut d'étanchéité) de chaque espace rapporté à la perméabilité du bâtiment entier.

La compensation de l'extraction est donc calculée sur la base de l'ensemble des entrées d'air, perméabilité et des débits extraits et soufflés du bâtiment. Le bilan global des déperditions est ainsi finalisé uniquement lorsque touts les équipements de ventilation des pièces ont bien été définis.

Une entrée d'air donne généralement sur l'extérieur. Si l'entrée d'air donne sur un espace tampon, il est possible d'affecter un coefficient b qui correspond à un coefficient d'atténuation équivalent à celui que l'on utilise pour les contacts (Suivant les règles Th-U Fascicule 1 - §4).

4 L'air adjacent.

Lorsqu'une pièce est climatisée à une température inférieure aux pièces adjacentes appartenant à la même partie de bâtiment et que cette pièce est en dépression, il faut alors remonter la température de l'air transitant depuis les espace mitoyens.

Exemple: La climatisation d'un bureau peut être dimensionné pour 24 °C contrairement au reste du bâtiment pour 26°C. L'arrivée d'air depuis les espace mitoyen permettant de compenser la dépression générée par le système de ventilation doit être climatisée de 26°C à 24°C. L'utilisateur doit alors spécifié d’où vient l'air adjacent: d'une pièce climatisée, de l'extérieur ou d'une température fixé par l'utilisateur.

5 Outils d'assistance.ClimVentpieces - deperpiece5.png

Les débits d'air des bouches de soufflage, d'extraction ou des entrées d'air peuvent être récupérés à partir des équipements utilisés dans le calcul réglementaire ou alors calculés à partir des débits proposés dans "valeurs":

ClimVentpieces - deperpiece4.png